Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

jeudi 27 novembre 2014

La rénovation du pont de Saint-Jean-de-Losne (4) et après ?....




Le planning a été respecté : le pont a été rendu à la circulation fin octobre comme prévu.
La moitié aval de la chaussée a bénéficié du même traitement d’étanchéité que l’autre moitié:
 
Les réseaux télécom installés dans le trottoir ont été entretenus et remis en place:
 
Le nouveau garde-corps a été installé:
 

Enfin dans la nuit du 15 octobre, la circulation a été interrompue pour permettre la pose de l’enrobé.
 


La main courante en courbe gauche à la sortie du quai Lafayette évidemment causé quelques soucis mais le résultat est spectaculaire:
Les anciens lampadaires du quai Lafayette ont été rénovés par les employés municipaux de Saint-Jean-de-Losne:
 

L’inauguration a eu lieu le 30 octobre:
 
 
Et après….

2ème tranche de rénovation de l'ouvrage:

Le traitement de la partie inférieure du tablier est prévu pour 2015, et devrait être réalisée sans grandes perturbations de la circulation.
 
Limitation de vitesse et rénovation de la chaussée rue de la Liberté:
Le sens unique descendant du pont a été rétabli rue de la Liberté. Il est surprenant qu’une limitation à 30km/h (comme à Seurre la Grande rue du Faubourg Saint Michel, D 976 ) et des dispositifs au sol n’aient pas été prévus et mis en place pour ralentir les véhicules à la descente du pont.
Un autre chantier urgent à la charge du Département est la rénovation de la chaussée de la rue de la Liberté dont l’enrobé est dégradé depuis plusieurs années, (et à Losne, c'est encore pire....).

Le Bastion des Charmilles doit être classé route départementale.
Un peu d’histoire…
Jusqu’à la fin des années 70, la route départementale 968 traversait Saint-Jean-de-Losne en passant par la rue Marion, la rue Carnot et la porte de Dijon (voir sur le plan de Saint-Jean-de-Losne ci-contre). La rue Monge se terminait dans des jardins. Sans le raccordement de la rue Monge avec la levée de Saint-Usage par l’avenue de la gare d’eau, réalisé à la fin des années 70, il aurait fallu évidemment interdire la traversée de Saint-Jean-de-Losne aux poids lourds. Dès l’ouverture de l’avenue de la Gare d’eau, le département s’est évidemment empressé de déclasser l’ancien itinéraire (rue Marion, rue Carnot, porte de Dijon, rue du colonel Robert).
 
Et les conséquences aujourd’hui :
 
Depuis la création de ce raccordement, Saint-Jean-de-Losne accepte un trafic de poids lourds dont l’augmentation a rendu obligatoire la mise en sens unique de la rue de la Liberté en 2008.
Il y a 40 ans, on pouvait ne pas prévoir que le trafic des poids lourds serait tel que la RD 968 devrait un jour emprunter l’allée du bastion des charmilles et le quai Lafayette dans un sens et la rue de la Liberté dans l’autre. Mais aujourd’hui, il faut admettre que c’est devenu indispensable, et le département, qui n’avait pas tardé pour mettre à la charge de la ville l’entretien de l’ancien itinéraire de la départementale, aurait dû prendre en charge les 330 m. de l’allée du bastion des charmilles dès 2008 et renforcer la chaussée pour qu'elle puisse résister au trafic des poids lourds et engins agricoles.
© Photos et texte Pierre Marie Guéritey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire