Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

jeudi 8 décembre 2016

le val de Saône monumental aux Archives départementales de la Côte-d'or


L'église des Maillys (1867)

 
Entre Pontailler et Seurre, le Val de Saône en Côte-d’Or a bénéficié au xixe s. de plusieurs facteurs positifs de développement. En relation avec Lyon et la Méditerranée par la Saône puis avec Paris et l’Alsace par les canaux, ce territoire rural était à même de produire et d’exporter des denrées alors indispensables à la vie des grandes métropoles: le fourrage, les céréales, le bois de construction et de chauffage, et même des vins de consommation courante.
 

Entre 1820 et 1870, les communes ont donc pu entreprendre sous l’égide des services du Département et de l’Etat des grands travaux pour améliorer les réseaux de communication en construisant des ponts et des ports d’embarquement sur la rivière, et édifiant dans les villages des bâtiments fonctionnels d’éducation, d’administration municipale et de culte, ainsi que des usines.
 
A cette époque, ces bâtiments étaient entourés de beaucoup de maisons encore construites en pans de bois et couvertes en chaume : ce voisinage leur conférait un aspect vraiment monumental. Très coûteux pour l’économie de la commune, ils étaient la fierté de chaque village, et beaucoup sont encore visibles aujourd’hui.
Témoins de l’art de plusieurs générations d’ingénieurs et d’architectes, ils sont documentés par les dossiers de leur construction conservés dans divers fonds d’archives, en particulier aux archives départementales de la Côte-d’Or. Souvent ces dossiers contiennent de magnifiques plans et dessins d’architectes.

 
 
Brazey-en-Plaine façade de la mairie-école (Alfred Chevrot 1851, AD21)
 
Plan du port de Seurre (Henri Darcy 1831)
 
L’exposition organisée par les Archives départementales de la Côte-d’Or, avec la concours de l’association Saône Nature et Patrimoine, présente, avec quelques maquettes et objets significatifs de l’époque, un panorama -certes loin d’être exhaustif- de ces documents, et tente d’évoquer ainsi l’évolution économique et architecturale du Val de Saône au xixe s.
 
1er décembre 2016 - 17 septembre 2017 
Archives Départementales, 8 rue Jeannin, Dijon, 
salle des gardes, du lundi au vendredi 8h30-17h. 
Tél: 03 80 63 66 98

 

mercredi 2 novembre 2016

Splendeur du Baroque à l’église de Saint-Jean-de-Losne dimanche 13 novembre 2016

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le concert proposé par la Schola Cantorum de Dijon le 13 novembre à 16 heures réunit deux des compositeurs les plus importants du 18e siècle Georg Friedrich Haendel et Jean Sebastien Bach.

Les qualités acoustiques et le décor du mobilier baroque de l’église de Saint-Jean-de-Losne avec son orgue historique de 1768 en font un cadre idéal pour ce concert consacré à des œuvres majeures du répertoire baroque.



Georg Friedrich Haendel né le 23 février 1685 en Allemagne, à Halle, est mort le 14 avril 1759 à Westminster. Il a reçu sa première formation musicale de Friedrich Wilhelm Zachow, (dont nous avons entendu la fantaisie pour orgue en ré majeur interprétée à l’orgue de Saint-Jean-de-Losne par Jean-Jacques Griesser lors de notre concert « orgue et trompes de chasse »)
Après plusieurs voyages à Berlin, Hambourg, Hanovre et en Italie, Haendel se fixe en Angleterre en 1712. Il devient vite célèbre comme compositeur d’opéras et organisateur de concerts.
En février 1727, Haendel sollicite et obtient la nationalité anglaise. Le roi George Ier meurt le 11 juin suivant et c'est Haendel qui compose les quatre grandioses Coronation Anthems (« Hymnes du couronnement ») pour chœur et orchestre, pour le couronnement de son successeur, George II.

Les 4 Coronation Anthems :
1-« Zadok the Priest » (« Zadok le prêtre ») est interprété depuis pour le couronnement de chaque souverain britannique :
Zadok le prêtre et Nathan le prophète oignirent Salomon pour le faire roi.
Et tout le peuple se réjouissait, et disait :
Dieu sauve le Roi, longue vie au Roi, que le Roi vive pour l'éternité 
Amen Alleluia !
(L'hymne de la Ligue des champions UEFA est un arrangement de cette pièce…)
2- « Let Thy Hand Be Strengthened »(« Que ta main soit plus ferme »)
Est une paraphrase du Psaume 89 :
La justice et le jugement sont les bases de ton trône ; la bonté et la vérité marchent devant ta face…
 Alléluia!
3- « The King Shall Rejoice » («  Le roi se réjouira »)
Utilise un texte du psaume 21 :
Yahweh, le roi se réjouit de ta force; comme ton secours le remplit d'allégresse!
Tu lui as donné ce que son cœur désirait, tu n'as pas refusé ce que demandaient ses lèvres…
4 - « My Heart Is Inditing » (« Mon cœur compose »)]
Cette pièce est une adaptation de versets du Psaume 45 et de Isaïe 49.
Mon chœur bouillonne d’une bonne parole ; je dis ce que j’ai composé au sujet du roi…





Jean-Sébastien Bach (1685-1750) est particulièrement connu par ses œuvres pour orgue. Au cours de ce concert, Patrice Bréfort interprétera 3 pièces de Jean-Sébastien Bach sur l’orgue historique de l’église:
Prélude en mi bémol majeur BWV 852 (du 1er livre du Clavier bien tempéré)
Choral « Christ unser Herr zum Jordan kam » BWV 684 (de la Clavierübung III)
Choral « O Mensch, bewein' dein' Sünde groß » BWV 622 (de l‘Orgelbüchlein)
Choral « O Mensch, bewein' dein' Sünde groß »





mardi 25 octobre 2016

Notre 8e Journée Histoire et Patrimoine du Val de Saône

Samedi 19 novembre 2016, Pouilly-sur-Saône (Salle des Fêtes)  et Auvillars : 8e Journée de Rencontres Histoire et Patrimoine du Val de Saône.
Cinq conférences, et visite de l'église et du château d'Auvillars.
Philippe Jobert (les usines Mollerat à Pouilly-sur-Saône), Martine Speranza (la vapeur : un voyage en bateau d'Auxonne à Lyon au printemps 1843), Michel Contesse (le général Louis Bordeux (13/08/1866-03/12/1931) : la carrière exceptionnelle d’un enfant de Magny-les-Aubigny), Robert Michelin (un village dans la grande guerre : les délibérations du conseil municipal de Pagny-la-Ville (1914-1919), Bruno Saint-Yves (géologie et paléontologie du val de Saône). Introduction et synthèse, Pierre Marie Guéritey, président de Saône Nature et Patrimoine.
Visites : l’église et le château d’Auvillars : présentation par Etienne de Cointet.
Participation gratuite à la journée (9h45-18h). Déjeuner sur réservation (19€) à l'Auberge de l'Abbaye à Auvillars.
Inscr. et rens. Saône Nature et Patrimoine au 03 80 79 08 33 ou mi.gueritey@yahoo.fr

Organisation : Saône Nature et Patrimoine.

jeudi 6 octobre 2016

Bientôt le 2e Salon "De Fil en Aiguille" et Vill'en laine

L’association Saône Nature et Patrimoine et l’Office de Tourisme Rives de Saône organisent les 22 et 23 octobre 2016 la 2e édition du Salon « De Fil en Aiguille » à la salle polyvalente de Saint-Jean-de-Losne, dans le cadre de l’opération Vill’en laine (habillage du mobilier urbain et des arbres du 17 octobre au 11 novembre).

24 exposants de qualité, venus de toute la France, en laine, fil, feutre, tricot, couture, vêtements, décoration, point de croix et patchwork, ciseaux, … et plusieurs clubs présents. Ateliers tricotin et tricot.
Ouverture les 2 jours, non stop, de 10h à 18h. Entrée 2€ (gratuit – de 14 ans). Petite restauration et salon de thé. Grand parking.
Rens. 03 80 79 08 33 ou 03 80 37 15 70.



En octobre 2015, l’Office de Tourisme Rives de Saône et l’association Saône Nature et Patrimoine organisaient en partenariat le 1er Salon « De Fil en Aiguille » qui fut un succès. Le public (plus de 1500 personnes venant de toute la région Est et la Suisse) fut au rendez-vous et les exposants très satisfaits nous ont encouragés à renouveler l’opération en 2016.

Des installations éphémères en laine (tricot, crochet, pompons), sur le thème de l’enfance, habilleront, comme en 2015, plusieurs rues de Saint Jean de Losne, Saint Usage et Losne, et le pont entre Saint Jean de Losne et Losne, dans le cadre de l’opération Vill’en laine 2016 à laquelle participent plus de 40 tricoteuses.



Les visiteurs pourront déambuler gratuitement dans les rues et découvrir le mobilier urbain, les arbres, le pont, habillés de laines colorées… La mise en place de l’habillage se fera à partir du 14 octobre pour aboutir au 21 octobre, et rester ensuite en place jusqu’au 11 novembre si le temps le permet.

lundi 26 septembre 2016

Théâtre à la chapelle de Pagny ce Dimanche 2 octobre : "Les loups" de Romain Rolland

Théâtre de la Révolution française de Romain Rolland « Les loups » à la
Chapelle de Pagny le Château - Dimanche 2 octobre 2016 à 17 heures.
Dans ce drame historique, écrit en 1899, Romain Rolland transpose l’Affaire Dreyfus, alors d’actualité (le capitaine Dreyfus avait été condamné au bagne fin 1894 pour avoir prétendument livré des documents secrets français à l'Empire allemand) dans l’époque de la Révolution française : l’action se déroule au siège de Mayence en 1793. Ce drame bouleversant met en scène dans l’atmosphère lourde d’un fanatisme aveugle les abus criminels de la justice.
Spectacle donné par la compagnie "Les Tréteaux du monde", dans le cadre des Chemins d'automne en Bourgogne Franche-Comté, et soutenu par la commune de Pagny-le-Château, La Chapelle de Pagny et Saône Nature et Patrimoine.
 
Réservation dans les 2 antennes de l’office de tourisme (Saint-Jean-de-Losne et Seurre).
Adulte 15 € et gratuit pour les moins de 13 ans.
Règlement par chèque à l’ordre de la compagnie « Les tréteaux du monde ».
Billetterie également à l'entrée du spectacle.
A l’issue de la représentation on pourra rencontrer les comédiens autour d’une collation (payante).
Informations :
office de tourisme Rives de Saône:
03 80 37 15 70 ou 09 61 38 56 11

lundi 5 septembre 2016

Musique et patrimoine à la chapelle de Pagny le 17 septembre, pour les Journées du Patrimoine

Pagny-le-Château, chapelle du Château, samedi 17 septembre à 16 heures :
Concert de musique de la Renaissance dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, avec l'Ensemble Fantaisie (Dijon, Dole). Chant : Brigitte Gautherot, Anne Leys. Flûte : Myriam Lacroix, Vihuela : Marie-Antoinette Leclercq, Luth : Claude Turpain, Luth et violon: Christophe Herreman. Au programme, des œuvres de Janequin, Dowland, Playford, .... et bien sûr visite de la Chapelle.
Ce concert est organisé pour mettre en musique un patrimoine remarquable, à découvrir aussi.
Entrée libre, libre participation.
Avec le soutien de : la chapelle de Pagny, la commune de Pagny le Château, l'association Saône Nature & Patrimoine.

Rens. 03 80 79 08 33



L'Ensemble Fantaisie, spécialisé dans la musique Renaissance, s'est formé il y a environ 3 ans et demi, à la suite d'un stage de luth à Dijon. Tour d'abord  4 musiciens pendant 2 ans, avec chant, vihuela et luth ; d'autres musiciens sont venus étoffer le groupe qui compte maintenant 6 musiciens.

 Le nom de l'Ensemble vient de "fantaisie", morceau de musique instrumentale ne suivant pas des règles formelles comme les chansons ou les danses. En cela, elle se rapproche de l'improvisation, et un ou plusieurs thèmes sont développés durant le morceau et ses variations. Les premières fantaisies apparaissent au 16e s., pour le clavier et le luth instrument très en vogue à l'époque. Cette forme a perduré jusqu'au 19e s., avec Listz, voire jusqu'au 20e siècle avec Debussy. Selon le pays, elle peut prendre plusieurs noms: fantasia en Espagne et en Italie, Fantasie en Allemagne, fancy en Angleterre.
 
 
 
c'est là...
 
Programme:

Bransle et bransle gay, Jean-Baptiste Bésard, 1603
Intrada et balletto, Gasparo Zanetti, Milan, 1645
La plus belle de la ville, Clément Janequin, Pierre Attaignant éditeur, entre 1528 et 1549
Dirindindin, Anonyme, Cancionero de palaacio, Espagne, entre 1476 et 1516
Bergamasca, Gasparo Zanetti, Milan, 1645
Red house/St Martin's lane, Playford, Londres, 1651
La Sirena, Gastoldi, Venise, 1596
Quand le gril chante, Adrien Le Roy, Paris, 1571
What if a day, John Dowland, 1610
Petticoat/drive the cold winter away/Confess his tune, Playford, 1651
Judentanz, W Heckel 15 siècle/Bransle et Allemande, Gervaise, 15 siècle
Ce mois de mai, C. Janequin, éd. Attaignant, entre 1528 et 1549
O Villanella, Hubertus Waltrant
The spanish pavin, Anonyme ?
On the cold ground/Epping forest, Playford, Londres, 1651
Bara Faustus dream, Anonyme anglais
Komm, ihr g'spielen, Melchior Franck, ?



lundi 29 août 2016

Notre prochain concert dans le cadre de "Claviers d'été" à l'église de Saint Jean de Losne

Saint-Jean-de-Losne, église, dimanche 25 septembre à 17h30, concert orgue et trompes de chasse.
L’association Saône Nature & Patrimoine organise dans le cadre de « Claviers d’été » un concert orgue et trompes de chasse, avec 5 sonneurs : Hubert Heinrich, Matthieu Guillot, Florian Brunner, Christophe Thiollet et Didier Valdenaire, et Jean-Jacques Griesser à l’orgue historique de Saint-Jean-de-Losne.

Au programme des œuvres de Henry Purcell et Hubert Heinrich (transcriptions et arrangements J.J. Griesser) et à l’orgue Zachow, Eberlin et Lasceux.

Les sonneurs :
Le responsable du groupe est Hubert Heinrich  et le deuxième sonneur Matthieu Guillot.
Les trois autres sonneurs Florian Brunner, Christophe Thiollet et Didier Valdenaire, sont des jeunes sonneurs de Franche Comté, intéressés par le répertoire pour trompes et orgue, et mis en valeur à l’occasion de ce concert.
Hubert Heinrich, né en 1953 en Alsace, est initié très jeune à la trompe par son père, René, fondateur du Rallye trompes des Vosges. A quatorze ans, Hubert rejoint la formation comme chacun de ses cinq frères au même âge. Quelques années plus tard, il en devient le directeur musical. Sous son impulsion, le Rallye trompes des Vosges devient un formidable instrument de promotion de la trompe musicale. A l’appui de cet essor, la création d’innombrables fanfares de Maîtres et grandes fantaisies, de trois messes de Saint Hubert, ainsi que d’une quarantaine de pièces associant les trompes à l’orgue, à des chœurs… Enfin, Hubert Heinrich collabore avec le célèbre compositeur Pierre Thilloy, contribuant notamment à la création de son « Requiem à la licorne » et d’un « ballet équestre » en cinq actes.
Après une première œuvre en neuf parties pour orchestre de chambre et quatre trompes, Hubert vient d’achever avec le compositeur nordiste Nicolas Avinée, également pour orchestre de chambre et quatre trompes, une importante « Suite pour musiques de chasse »
Enfin, avec Jean Jacques Griesser, organiste-concertiste et compositeur ils viennent d’achever une vingtaine de pièces pour trompes et orgue. Hubert Heinrich participe encore à quelques rares concerts en France dont récemment à la cathédrale Saint Louis des Invalides et à Notre Dame de Paris.
Matthieu Guillot, jeune adepte de ce cuivre naturel, suit les pas de son aîné avec goût et une aisance peu ordinaire. Bercé dès son enfance dans les grandes musiques, notamment pour chœurs, il affectionne plus  particulièrement les grandes Messes de Mozart et son incomparable Requiem.
Cette fibre musicienne lui confère d’élégantes qualités d’expression avec la trompe associée à l’orgue. L’association de ces deux instruments nécessite une constante vigilance en raison des fluctuations naturelles de la trompe. A cet exercice, Matthieu Guillot, devenu depuis peu directeur adjoint du Rallye trompes des Vosges, démontre une excellente maîtrise de son art tant dans les grandes envolées « Tutti » que dans les mélodies douces et lentes.La région Franche Comté détient avec Matthieu Guillot les clefs d’une relève garantie de la belle trompe à l'échelon de la nation.
L'organiste
Jean-Jacques GRIESSER est Président des Amis de l’Orgue de Giromagny :  une souscription est en cours , afin de restaurer ce grand Verschneider de 30 jeux.
Originaire de Saint Maurice sur Moselle, Jean-Jacques GRIESSER étudie l’orgue, l’analyse et l’écriture musicale aux CNR de Nancy et Metz, où il obtient les plus hautes récompenses.
Jean-Jacques GRIESSER travaille l’orgue également avec André STRICKER à Strasbourg. Titulaire des Certificats d’Aptitude en Orgue et en Direction d’Etablissement d’Enseignement Artistique, il travaille d’abord au CNR et à la Faculté de Metz, puis devient Directeur à l’ENM d’Epinal (1984), puis enfin prend la Direction du Conservatoire de Belfort en 1998.
Auteur de nombreux arrangements vocaux, Jean-Jacques GRIESSER a composé également une dizaine d'oeuvres pour choeurs et orgue , orchestre d'harmonie, choeurs et orchestre symphonique , orgue cuivres et percussion et même une musique de film.
En retraite depuis plusieurs années, il poursuit néanmoins ses activités musicales : concerts d'orgue, direction et concerts avec les choeurs grégoriens de Giromagny, poursuite d'écriture musicale avec de nombreux arrangements (dont 18 récemment pour trompe et orgue)
Jean-Jacques Griesser est également Président d'Orgalie , Fédération des Orgues du Territoire de Belfort ainsi que des Amis de l’orgue de Giromagny . Avec les choeurs grégoriens , il oeuvre sans relâche depuis de nombreuses années pour la restauration de l’orgue Verschneider de l’église St Jean-Baptiste dont le projet est sur le point d’aboutir .

Jean-Jacques GRIESSER est Président des Amis de l’Orgue de Giromagny :  une souscription est en cours , afin de restaurer ce grand Verschneider de 30 jeux.
Entrée : libre participation aux frais. Rens. 03 80 79 08 33.